Pays et Organisations participants

Les origines du Dialogue International

Les origines du Dialogue international remontent à la Déclaration de Paris sur l'efficacité de l'aide de 2005, qui a reconnu la nécessité d'un consensus pour des mesures spéciales qui permettraient d’améliorer l'efficacité de l'aide dans les situations de conflit et de fragilité. Par la suite, en 2007, les Principes du CAD pour les États fragiles ont été lancés pour fournir un ensemble d’orientations à l’attention des acteurs impliqués dans la coopération pour le développement, la consolidation de la paix, le renforcement de l'État, et les efforts en matière de sécurité dans les États fragiles et touchés par un conflit. Lors du 3ème Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide qui s’est tenu en 2008 à Accra, certains États fragiles ont appelé à un dialogue qui permettrait, dans le cadre de l’établissement des priorités pour la consolidation de la paix et le renforcement de l’État, de faire entendre leurs voix au même titre que celles des partenaires au développement.

Le Dialogue international sur la consolidation de la paix et le renforcement de l’État a été créé en 2008, avec pour mandat d’élaborer un ensemble d’objectifs pour la consolidation de la paix et le renforcement de l’État et un plan d’action pour un engagement efficace dans les États fragiles. Les constatations du Dialogue ont été présentées à Busan lors du 4ème Forum de haut niveau de 2011, qui fut également l’occasion pour les ministres et les hauts responsables du groupe du g7+ ainsi que pour les partenaires au développement, d’entériner le New Deal pour l’engagement dans les États fragiles et de prendre des engagements spécifiques pour sa mise en œuvre.

Les pays et organisations suivants ont participé à la création du Dialogue International: 

Allemagne

Burundi

Espagne

Liberia

RDC

Suisse

Afghanistan 

Canada

États-Unis 

Népal

Royaume Uni

Tchad

Australie

Chile

France

Norvège

Sierra Leone

Timor oriental

Autriche 

Chine

Haïti

Pays Bas

Soudan

 Togo

Brésil 

Côte d'Ivoire 

Italie

Portugal 

Soudan du Sud 

 

Belgique 

Danemark

Japon

RCA 

Suède

 

 

La Banque africaine de développement

La Banque mondiale

Bureau d'appui à la consolidation de la paix (BACP) des Nations Unies 

La Commission europeénne

Le Fonds monétaire international (FMI) 

l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

l'Union africaine  

 

Membres du Dialogue international

Le Dialogue International sur la consolidation de la paix et le renforcement de l'État est un partenariat unique pour le dialogue politique qui permet de rassembler les pays touchés par les conflits et la fragilité, les partenaires au développement et la société civile. Le Dialogue international est composé de membres du Réseau international pour les conflits et la fragilité (INCAF), le groupe g7+ des États en situation de fragilité et de conflit, et les organisations membres de la Plateforme de la société civile pour la consolidation de la paix et le renforcement de l'État (CSPPS).

Etats du groupe g7+

Afghanistan

Guinée 

Liberia

São Tomé-et-Príncipe 

Tchad 

Burundi

Guinée-Bissau 

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Sierra Leone

Timor oriental 

Comores 

Haïti 

 RCA 

Somalie

Togo

Côte d'Ivoire 

Îles Salomon 

 RDC

Soudan du Sud

Yémen

 

INCAF

Allemagne 

Danemark 

Grèce

Luxembourg 

 Portugal 

Slovénie  

Australie

Espagne

Irlande 

Norvège 

République de Corée 

Suède

Autriche 

États-Unis

Islande 

Nouvelle-Zélande 

République slovaque   

Suisse

Belgique 

Finlande

Italie 

Pays-Bas

République tchèque  

 

Canada

France 

Japon  

Pologne  

Royaume-Uni 

 

La Banque africaine de développement 

Union européenne

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (UNOCHA) 

La Banque mondiale

La Banque asiatique de développement 

Le Fonds monétaire international (FMI)

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Bureau d'appui à la consolidation de la paix (BACP) des Nations Unies 

La banque interaméricaine de développement

 

Plateforme de la société civile pour la consolidation de la paix et le renforcement de l'État

 

Afghan Women's Network (AWN)

Africa Platform (Kenya)

Alliance for Peacebuilding

CDA Collaborative Learning Projects

Centre for Sustainable Development and Education in Africa (CSDEA - Nigeria)

Conciliation Resources (Grande Bretagne)

Cordaid (Les Pays-Bas)

FECCIWA (Togo/Régional)

Female Prisoners Support Trust (FEMPRIST Zimbabwe)

FONGTIL (Timor-Leste)

Forum National sur la Dette et la Pauvreté (Cote d'Ivoire)

GADET-Pentagon (Soudan du Sud)

Global Partnership for the Prevention of Armed Conflict (The Netherlands)

IIDA Women's Development Organization (Somalie)

Integrity Action (UK)

International Alert (Grande Bretagne)

International Budget Partnership (USA)

Interpeace (Suisse)

New African Research and Development Agency (NARDA, Liberia)

Organisation des Acteurs non Etatiques du Chad (OANET - Tchad)

Organisation for Sustainable and Integrated Development (ODDI - Guinée Conakry)

Oxfam Novib (Les Pays-Bas)

PREGESCO (RCA)

PREGESCO (RDC)

REPAOC (Sénégal/Régional)

Réseau Femmes et Paix (RFP - Burundi)

Saferworld (Grande Bretagne)

Sierra Leonean Association of Non-Governmental Organisations (SLANGO - Sierra Leone)

South Sudan NGO Forum (Soudan du Sud)

Swisspeace (Suisse)

The Asian Academy for Peace, Research and Development (Népal)

The Working Group on Peace and Development (FriEnt - Allemagne)

UNOY Peacebuilders (Les Pays-Bas) 

Voz di Paz (Guinée Bissau)

West Africa Network for Peacebuilding (WANEP – Afrique de l’Ouest)

World Vision International (Global/Australie)

Search for Common Ground (USA)

RIKO - The Council for International Conflict Resolution (Danemark)

Centre d ’Etudes sur la Justice et la Résolution 1325 (CJR1325 - RDC)

La Maison des Organisations de la Société Civile (MOSC - Comores)

Youth without Borders Organization for Development (YWBOD - Yémen)